Accueil   |   Postulez   |   FAQs   |   Contactez-nous   |   Plan du site   |   Transparence English
Point.com Point.call
Responsabilité Sociétale de l'Entreprise
Elargir la taille des caractères Réduire la taille des caractères Print This Page Email This Page
Prénom
E-mail
Prénom d'un ami
E-mail d'un ami
 

La Politique des Droits de l'Homme

Le respect des droits fondamentaux de l’homme est une composante essentielle de la ligne de conduite responsable des affaires de la Banque Libano-Française (BLF). Outre le respect de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme internationalement reconnus, du Code du Travail libanais et de la Convention Collective du Travail, la BLF se fait un devoir de respecter et de promouvoir :
  • Les recommandations de l’ISO 26000 sur la responsabilité sociale
  • Les principes du Pacte Mondial des Nations Unies (PMNU)
  • La déclaration de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) relative aux principes et droits fondamentaux au travail
  • Les conventions de l'Organisation Arabe du Travail (OAT) sur les droits de l'homme.

Objectif : La politique des droits de l’homme expose en détails comment la BLF respecte les droits de l'homme sur le lieu de travail et les promeut dans sa sphère d'influence. Ceci s’applique aussi bien aux mesures sociétales de la Banque qu’aux comportements de chacun des employés.

Champ d’action : La politique des droits de l’homme s’applique à l’ensemble des collaborateurs travaillant à la BLF.


I. Respect et promotion des droits de l’homme au travail

  1. Diversité et égalité des chances en matière d’emploi : En tant qu'employeur qui souscrit au principe d’égalité à l’emploi, la BLF veille à ce que ses pratiques d’embauche (sélection et recrutement, rémunération, prestations, formations, évaluation de performance, avancement professionnel, cessation d’emploi, etc.) soient exemptes de discrimination fondée sur des critères tels que le sexe, l’âge, la religion, le handicap, la situation familiale, la grossesse, les ressources, l’appartenance syndicale, et dépendent uniquement des qualifications et de la performance de l’employé(e). La Banque applique par ailleurs le principe : à travail égal, salaire égal.
  2. Lieu de travail exempt de violence, de harcèlement et d’intimidation : La BLF fait en sorte que l’ensemble de son personnel soit traité de manière juste et respectueuse. C’est dans ce contexte que la BLF veille à assurer un environnement de travail dénué de violence, d’abus de pouvoir, de harcèlement et d’intimidation. Elle ne permet ni ne tolère un comportement violent, insultant, offensant, discriminatoire, raciste, humiliant, menaçant ou dégradant pour la dignité de toute personne au travail. De plus, la Banque a instauré un canal de plaintes confidentiel permettant aux employés de signaler à la Direction des Ressources Humaines les violations aux droits de l’homme.
  3. Liberté d’association : La BLF reconnaît et respecte le droit des collaborateurs à la liberté d’association. La Banque assure que les employés, qu’ils aient décidé ou non de se joindre au Syndicat des Employés de Banques ou qui deviennent des représentants du Syndicat, ne seront pas soumis à des représailles, au licenciement ni à aucune sorte de discrimination ou d’abus de pouvoir. Les employés occupant des fonctions de représentants du personnel ne sont ni favorisés ni désavantagés ; la Banque prenant à cet égard une position strictement neutre.
  4. Abolition du travail forcé, du travail des enfants et mesures disciplinaires : La Banque rejette catégoriquement toute forme de travail forcé ou obligatoire. La Banque ne pourra retirer à aucun employé une partie de son salaire, de ses prestations, de ses biens ou de ses documents, afin de le forcer à continuer à travailler pour elle. L'employé a le droit de quitter son lieu de travail après avoir effectué les heures standard de travail journalier, et est libre de démissionner, sous réserve d’un préavis donné à son employeur conformément au Code du Travail libanais. La Banque ne permet pas le travail des enfants tel que le définit la convention de l’Organisation Internationale du Travail, les conventions des Nations-Unies et les lois libanaises.
  5. Santé et sécurité : La BLF offre un programme spécial de soins de santé à ses employés en activité ainsi qu’aux membres éligibles de leur famille qui sont à leur charge. Elle assume également les frais d’hospitalisation de ses retraités. La BLF s’engage à assurer un environnement de travail sûr et sain à ses employés, et à prendre des mesures afin de prévenir tout accident ou atteinte à leur santé résultant de ou associés à leur travail, ou survenant au cours de celui-ci, en réduisant dans la mesure du possible les risques d’accidents, d’atteintes physiques ou de maladies professionnelles en relation avec le travail. De plus, la BLF dispense à ses employés une formation régulière et attestée dans le domaine de la santé et de la sécurité. La Banque encourage, par ailleurs, son personnel à pratiquer des activités sportives, en lui offrant la possibilité de s’inscrire à des centres sportifs et à des activités gratuites ou à prix réduits. En cas de longue maladie, l’emploi du salarié est garanti sur une durée allant de 8 mois à 32 mois, selon son ancienneté.
  6. Équilibre vie professionnelle / vie privée : Consciente de la nécessité des mères actives de concilier leur vie professionnelle et leur vie de famille, la BLF offre aux mères d’enfants de moins de 10 ans l’opportunité d’opter pour un horaire spécial, leur permettant d’accorder travail et responsabilités familiales.La Banque autorise également des horaires spécialement adaptés aux employés qui poursuivent des études supérieures.
  7. Éducation : Reconnaissant que l’éducation est un droit fondamental et essentiel pour l'exercice de tous les autres droits de l'homme, la Banque accorde des bourses d’études pour aider les collaborateurs qui poursuivent leurs études.
  8. Conditions de travail : La BLF s’engage à offrir des conditions de travail justes et équitables, conformes au Code du Travail libanais, à la Convention Collective des Banques, ainsi qu’aux conventions applicables de l’OIT adoptées au Liban.
  9. Développement professionnel et formation : La BLF est déterminée à favoriser la croissance et le développement professionnel de ses collaborateurs en les « coachant », en leur offrant des formations adéquates en management, par exemple, en les inscrivant à des conférences locales et internationales, en organisant des activités de « Team Building », etc., contribuant ainsi à l'amélioration des aptitudes, au développement des compétences, à l’épanouissement professionnel, à la créativité et à la motivation. Le centre de formation de la BLF, la « Training Academy », a été prévu à cet effet.
  10. Liberté d’expression : La BLF reconnaît à chacun le droit à la liberté d'opinion et d'expression. Toutefois, la liberté d’expression sans aucune restriction peut conduire à une atteinte aux droits d’autrui. Par conséquent, la Banque pratique la neutralité politique et religieuse et interdit la discussion de questions politiques ou religieuses sur le lieu de travail. Les employés doivent donc maintenir une neutralité absolue à l'égard de ces sujets, questions et événements, et s'abstenir d'afficher dans leur travail et dans leur espace de travail des documents et des symboles politiques ou religieux qui peuvent être perçus comme impliquant un appui institutionnel à une affiliation particulière. La BLF favorise la liberté d'expression de son personnel en favorisant une communication bilatérale entre les employés et la direction, encourageant activement les employés à exprimer leurs préoccupations, leurs opinions et leurs problèmes par le biais de multiples canaux de communication.
  11. Promotion des droits de l’homme parmi les employés : Comme l'humanisme est l'une de ses valeurs fondamentales, peut-être la plus représentative, la BLF a intégré la politique des droits de l’homme dans ses procédures, les directives de ses Ressources Humaines, son Manuel de l’Employé et ses évaluations professionnelles. De plus, la Banque encourage activement le respect des droits de l'homme parmi son personnel, à travers des communications et des actions régulières de sensibilisation.


II. Respect et promotion des droits de l’homme au sein du marché

La BLF reconnaît que les individus ont des besoins économiques et financiers et contribue de ce fait, de par son activité, à aider les membres de la société à répondre à ces besoins. La Banque fournit ainsi des produits et services pour faciliter l’accès à l’éducation, au logement, à l’entreprenariat, etc.

La BLF mène ses activités avec intégrité, éthique, transparence et équité. Tout en respectant les réglementations en vigueur, elle traite sa clientèle sans discrimination fondée sur le sexe, l’âge, la religion, le handicap, la situation familiale ou la grossesse, etc. 
Afin de veiller à ce que ses produits et services restent accessibles à tous les consommateurs, elle élargit constamment son réseau local d’agences et d’ATM à travers le Liban, en couvrant progressivement les régions situées en dehors de la capitale Beyrouth, et en développant également des solutions de banque électronique. Pour répondre aux besoins de sa clientèle à l'étranger, la Banque travaille aussi sans cesse à étendre sa présence internationale.

La Banque incite ses clients à partager ses engagements d’entreprise socialement responsable en insérant une check-list environnementale et sociale dans les dossiers de crédit, ainsi qu’une disposition contractuelle en relation avec le développement durable.

Prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme : Afin d’empêcher l'utilisation illégale potentielle de ses produits et services dans des activités liées à la violation des droits de l’homme, la BLF œuvre activement à lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, en respectant strictement toutes les lois libanaises et internationales, comme les lois et réglementations de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. La BLF ne fournit ni biens ni services aux entités pouvant les utiliser pour porter atteinte aux droits de l’homme.
Pour assurer le respect des Droits de l'Homme dans ses activités et opérations quotidiennes, la Banque s'engage également à lutter contre la corruption et la subornation, conformément aux lois locales, aux meilleures pratiques internationales et à la Convention des Nations Unies contre la corruption (United Nations Convention Against Corruption, UNCAC). En outre, les politiques et les procédures de la BLF comprennent des mesures spécifiques destinées à prévenir la corruption et la subornation, à travers la dénonciation (« whistleblowing »). La BLF ne fournit pas des produits et des services à des entités connues pour avoir violé les Droits de l'Homme ou pour avoir commis des actes de corruption ou de subornation.

Soutien aux groupes vulnérables de la collectivité : La BLF s’associe avec divers partenaires pour soutenir les préoccupations concernant les droits de l’homme dans les domaines de l’émancipation de la femme et des jeunes, l’intégration des personnes handicapées, les droits des enfants, l’éducation, la santé, l’inclusion financière, la lutte contre la faim, la culture, le développement économique, l’environnement, etc.

Promotion des droits de l’homme auprès des fournisseurs : La BLF a publié une politique d'approvisionnement durable qui aborde entre autres, les normes du travail, les droits de l’homme, l’environnement et la lutte contre la corruption. De plus, la BLF intègre dans tous ses contrats avec ses fournisseurs, une disposition contractuelle de développement durable qui stipule que : 
La Banque Libano-Française encourage ses fournisseurs à partager les engagements de la Banque en matière de RSE et favorise donc les fournisseurs qui:
  • se conforment pleinement aux lois, règlements et régulations en vigueur dans les pays où ils sont en activité
  • respectent les droits des travailleurs, tels que reconnus au niveau international, dans leur chaîne d'approvisionnement
  • garantissent des conditions de travail équitables et un environnement professionnel sûr et sain
  • respectent les normes les plus élevées d’éthique de travail et luttent contre la corruption
  • agissent d’une manière écologiquement responsable en réduisant régulièrement l'empreinte environnementale de leurs activités et en entreprenant des initiatives visant à préserver l’environnement
  • de manière générale, s'engagent à intégrer les principes de développement durable dans leurs activités professionnelles conformément aux principes de la norme ISO 26000, du PMNU et à toutes autres normes relatives à la responsabilité sociétale.



La Banque Libano-Française se réserve le droit de mettre à jour ou de modifier cette politique à tout moment


Banque SBA | | LF Finance (Suisse) | BLF Headquarters | | Lucky to be young
Nos bulletins électroniques
Rejoignez nous sur:
Facebook | YouTube | Twitter | LinkedIn | Instagram
2010©, Banque Libano-Française. Tous droits réservés. No. 10 sur la Liste des Banques
Approbation de la BDL No.: 729/cc/17 Datée : 13/08/2014
Mentions Légales